Bullet Journal, Creative addict de l’organisation

L’histoire du commencement

J’ose espérer que je ne suis pas la seule à avoir expérimenté quelques, sinon plusieurs, méthodes d’organisations ? J’ai toujours eu tendance à avoir un plan clair dans ma tête, pour savoir ce que j’avais à faire. Mais plus je grandissais, et plus j’avais de choses à penser. Et puis, il faut le dire, je suis une adepte des listes en tout genre : liste de courses, liste d’événements, liste d’affaires à emporter en vacances ou en weekend… sans parler des listes en rapport avec mes cours, du collège à l’université et en école de commerce. Tout y est passé !
Et puis un jour, alternant les vidéos de chats et de Golden Moustache et Topito sur Youtube, je tombe sur une vidéo intitulée « What’s in my planner?». Ne me demandez pas comment j’en suis arrivée là, je me le demande encore moi-même !
Et là… Hallelujah ! J’ai eu comme une révélation ! Les agendas scolaires avaient fait leur temps et je venais de tomber sur LA solution qui me permettrait de combiner mon irrésistible addiction au rangement et donner libre cours à ma créativité. Car oui, pour décorer un planner et le rendre agréable à la vue, il fallait être un peu créatif ! Mais encore fallait-il que je teste cette méthode, comme j’avais fait avec toutes celles précédemment.

Qu’est-ce que le Bullet Journal ?

Il existe de nombreux blogs sur le sujet, je ne vais pas répéter ce que chacun dit par-ci par-là, mais plutôt comment on peut l’adapter facilement à son propre style de vie. Si vous souhaitez en connaître davantage, je vous recommande le blog d’Audrey, que j’apprécie particulièrement Plan With Ady, ou encore la gourou des Bullet Journalists, Boho Berry – pour ceux qui ont des connaissances en anglais – une petite perle pour les planner addicts !
Pour faire court, le concept du « bullet journal » a été inventé par Ryder Carroll pour combiner dans un seul carnet, à la fois un agenda, des to-do lists, des pages plus personnelles comme un journal intime ou encore des trackers pour voir la progression de vos projets, habitudes ou résolutions. Certaines blogueuses ont détourné le concept de base pour en faire à la fois un outil d’organisation et d’expression de leur créativité. C’est ce qui m’a plu dès le début ! Pouvoir combiner des éléments utiles et en faire quelque chose d’agréable à ouvrir était une chose qui me manquait !

Comment l’adapter à votre quotidien ?

L’avantage du Bullet Journal, c’est son format unique ! Un carnet vierge et le tour est joué, vous pouvez laisser votre créativité s’exprimer sur chacune des pages. Listez d’abord les pages dont vous aurez besoin : des vues au mois, des vues à la semaine ou par jour, des to-do lists, des mood trackers – très bien pour le développement personnel ! – ou des habits trackers – pour gérer votre quotidien. Instagram et Pinterest sont parfait pour trouver l’inspiration et mettre en page vos différents besoins. L’intérêt de cette méthode d’organisation est aussi le code et les symboles : pour une tâche ; x pour une tâche réalisée ; -> pour une tâche repoussée ; <- pour une tâche avancée ; et bien d’autres symboles ou code couleur pour que les éléments les plus importants soient visibles et facilement identifiables.

Le plus dur, c’est de s’y tenir !

Etre régulier(e), ça peut être difficile ! Je l’avoue, il y a des semaines où j’ai complètement oublié d’ouvrir mon planner. Trop occupée ou simplement pas envie de planifier. Je ne gère pas toujours tout à 100%, mais j’aime cette manière de garder une trace sur ce que j’ai réalisé. J’ai commencé en septembre 2016 et j’en suis maintenant à mon 3ème Bullet Journal. De temps en temps, il est agréable d’ouvrir mon tout premier carnet et de découvrir ce que je faisais le matin du 5 novembre 2016.

Bujo_Weekly view page 3

Le but d’utiliser un Bullet Journal, c’est de vous aider à vous organiser, pas de vous ajouter une contrainte supplémentaire. Essayez d’y consacrer 5 minutes par jour pour planifier votre journée, et 15 à 30 minutes chaque weekend pour préparer votre semaine. Si vous oublié ou ne remplissez pas complètement votre Bullet Journal, pas de panique ! C’est la beauté de pouvoir l’adapter à votre image.

Et si je n’ai pas la fibre artistique ?

Encore une fois, c’est l’avantage de cette méthode ! Vous n’êtes pas obligé(e)s d’être un(e) pro de la calligraphie ou du mandala pour créer une superbe oeuvre d’art ! Restez simple et optez pour un design épuré. Cherchez l’inspiration sur les réseaux sociaux, vous trouverez sûrement le style qui vous correspond, sans avoir besoin de sortir votre palette d’aquarelle de vos cours d’arts plastiques du collège !

N’hésitez pas à me laisser un commentaire ou à partager vos créations sur les réseaux sociaux en me taguant @aileenl.munroe ! Vous aimez les articles sur les Bullet Journals ? Dites-le !

Quel sujet vais-je aborder dans le prochain article ?

LOVE,

Rendez-vous sur Hellocoton !

Vous aimerez aussi

2 commentaires

  1. Hello Aileen !! Tout d’abord, bravo pour ton blog !! héhé depuis le temps que tu m’en parles!!
    Ensuite, pour répondre à ton article, je ne suis pas adepte de bullet journal mais je trouve ça trop génial, et super beau à regarder. Ado j’ai toujours adoré les collages et les dessins et j’étais de celles qui customiser mes carnets et agendas scolaires. Même mes copines me demandaient de leur customiser les leurs ^^ a ce moment là ce n’était pas encore la mode des bullet journal, mais on s’y approché !
    je ne suis pas assez patiente pour recommencer mais j’adore l’idée ! Bisous Océane

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.